Les Réponses d’Elizabeth Little

Edition 10/18

Nbre de pages : 497

 

Résumé : Janie Jenkins, « fille à paillettes »,  a été condamnée pour le meurtre de sa mère et a passé 10 ans en prison. Après la découverte de failles dans le système juridique, elle est remise en liberté mais elle continue à être traquée. Chose qui ne va pas aider la jeune femme dans sa quête pour découvrir le véritable meurtrier de sa mère.

Avis : 

Le narrateur est l’héroïne du roman qui s’exprime de façon directe. Janie sort de prison grâce à des analyses trafiquées. Mais tout n’est pas terminé pour elle car même si elle est libre, les gens la croient toujours coupable de la mort de sa mère. Elle est donc obligée de se cacher. Le lecteur ne sait pas si elle est vraiment coupable ou pas.

La présence de la presse, de témoignages et d’internet m’a fait penser au roman « Ce qu’il reste d’Alice ». J’ai beaucoup aimé la manière dont s’exprime l’héroïne même si  on peut la croire idiote au début, elle est loin de l’être. Malheureusement son histoire montre que l’on peut être victime de son image et de son comportement.

Les filles qui ont côtoyé Janie ,juste avant le meurtre de sa mère, ne se font pas prier pour enfoncer l’héroïne et l’accuser de meurtre pour se venger. Janie se retrouve dans le rôle d’enquêtrice en même temps que suspecte pour découvrir la vérité. J’ai beaucoup aimé son entrée dans la ville d’Ardelle pour essayer d’y découvrir le lieu où a vécu sa mère dans sa jeunesse.

Mais je dois avouer que j’ai eu du mal à m’y retrouver avec tous les personnages et les noms de famille, j’étais parfois un peu perdue. Pour en revenir à l’héroïne, ce n’est pas quelqu’un de « sympathique ». Au cours du roman, elle explique comment elle a manipulé un homme connu pour elle-même se faire connaître.

J’ai même pensé que si elle existait dans la réalité je ne voudrais surtout pas croiser sa route. Cette héroïne imaginée par Elizabeth Little est à la fois effrayante mais tout aussi intelligente même plus que ce qu’on peut penser.

Les révélations se font désirer jusqu’à la fin du roman que j’ai trouvé très juste bien qu’un peu surprenante. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman malgré quelques longueurs. Un très bon premier roman signé de la main d’Elizabeth Little.

 

Extrait : 

C’est moi qui ai appelé les secours ; c’est aussi moi qui ai appelé la télé. Le lendemain, sur les photos du transfert d’Oliver aux urgences, on me voyait courir à côté du brancard dans des Louboutin de douze centimètres choisies tout spécialement pour l’occasion et qui me mettaient particulièrement à mon avantage.

Sans doute que j’aurais pu rester avec Oliver. Le soutenir. Être la fille qui le métamorphoserait. L’aider à décrocher de l’alcool et des drogues. Clamer mon amour pour lui dans People. Ou bien je pouvais sortir en boîte dès le soir suivant et me trémousser contre une tripotée de mannequins bien gaulés.

À votre avais, j’ai choisi quoi ?

 

Note : ♥♥♥♥

Publicités

3 réflexions sur “Les Réponses d’Elizabeth Little

    1. Bonjour, je te remercie pour ton commentaire. J’espère vraiment qu’il te plaira. Après nos avis peuvent être différents mais lire un livre c’est prendre un risque aussi. N’hésite pas à me donner ton impression sur ce livre quand tu l’auras terminé.

      Bises,

      Mercy

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s