Bibliothèque de Nîmes : Comment la révolution numérique secoue nos médias

Conférence tous publics par Soizic Bouju, journaliste, afin d’évoquer les aspects et les enjeux des mutations numériques des médias aujourd’hui.

Depuis le «  terrain » à ses débuts comme reporter en presse locale il y a 26 ans, Soizic Bouju a exercé au cours de sa carrière des fonctions très diverses dans la presse et les médias ce qui lui offre une connaissance assez large de l’exercice du métier.

Elle est, depuis trois ans, directrice de l’innovation éditoriale et directrice du LAB au sein du Groupe de Presse régionale Centre France (siège à Clermont Ferrand). Elle est également administratrice de l’AFP (Agence France Presse) et de l’ESJ de Lille.

Soizic Bouju

MelodyDay : Kiss on the Lips

Côté lecture : Après « Tout ce dont on rêvait » de François Roux qui a été une belle découverte, j’ai commencé (enfin) avec beaucoup de joie le tome 2 de la trilogie de Georgia Caldera intitulée « Les Larmes Rouges » (Tome 1). J’espère ne pas être déçue.

Côté séries : j’ai regardé un épisode de la saison 2 de « One Tree Hill », un épisode de « Gilmore Girls » et enfin de « The Good Wife ». Toutes les trois dans la saison 2 qui sont excellentes.

Voilà pour ce petit bilan, je vous souhaite un bon weekend avec de belles lectures. On se quitte avec le nouveau titre des MelodyDay porté par un clip très ensoleillé.

En Bref… Tome 159

  • L’histoire d’amour entre Virginia Woolf et Vita Sackville-West au cinéma.
  • Singapour : pour faire lire la population, des livres vendus dans les transports.
  • Une neuvième librairie physique pour Amazon.
  • Mr. Casanova : Vincent Lindon sera le séducteur pour Benoît Jacquot.
  • L’Ukraine interdit l’import de livres russes, l’édition redoute l’essor du marché noir.

George Charles Beresford - Virginia Woolf in 1902 - Restoration.jpg

Tout ce dont on rêvait de François Roux

Edition Albin Michel

Nbre de pages : 336

Résumé : Justine et son mari Nicolas et leurs deux enfants forment une famille unie comme on peut le voir dans la société d’aujourd’hui. Mais tout bascule lorsque Nicolas perd son travail. Arrivent alors les doutes, l’incertitude du lendemain et la cassure d’un couple dont le fantôme longtemps enfoui revient les hanter.

Lire la suite

Bibliothèque de Laval : Pages choisies

La romancière franco-belge Françoise Mallet-Joris, admiratrice de Colette, a notamment écrit des récits autobiographiques comme Lettre à moi-même, La maison de papier, un de ses grands succès, sur ses démêlés familiaux et domestiques, ou La double confidence, autour de sa mère. Élue à l’Académie Goncourt en 1971, elle en fut membre jusqu’en 2011.

Pénétrer dans ses livres, c’est faire d’innombrables rencontres avec des êtres de fiction, personnages historiques, ses proches, enfants, amis… Elle nous a malheureusement quitté le 13 août 2016.

Francoise Mallet-Joris en 1991.