Aya Nakamura : Copines

 

Côté lecture : Que des bonnes lectures pour le moment, pourvu que ça dure. J’ai enfin commencé « Celle dont j’ai toujours rêvé » de Meredith Russo chez Pocket Jeunesse et pour l’instant j’aime beaucoup. Après « les cygnes de la cinquième avenue » je suis restée à New York avec le roman  » New York Odyssée » de Kristopher Jansma. Je ne pouvais pas attendre une journée de plus avant de commencer « Amertume » de Sarina Bowen et j’aime beaucoup. Enfin je vais commencer « La fille idéale » de Gilly Macmillan j’espère qu’il va être bien, souhaitez-moi une bonne lecture.

Côté série : Je ne regarde pas de séries en ce moment, je suis plus concentrée sur les romans, il y a des périodes comme ça.

Voilà pour ce petit bilan, je vous souhaite une bonne semaine de lecture, on se quitte avec Aya Nakamura que j’adore et son titre « Copines ».

 

Publicités

Au Hasard #33

Si vous êtes d’humeur découverte je vous propose des articles pris pas totalement au hasard je l’avoue. J’ai décidé de plus exploiter cette rubrique en vous faisant découvrir ou re-découvrir des chroniques , des articles du blog au gré de mes envies et de mes humeurs. On commence avec

Phobos de Victor Dixen

Couverture du livre : Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

J’ai choisi Phobos car j’ai le tome 3 qui m’attends bien sagement dans ma PAL, mais toujours trop de tentations et on repousse… Vous connaissez ça ,non ?

En News j’ai choisi de réécouter le live des 2NE1 regroupant « Lonely et Missing You » j’adore.

Résultat de recherche d'images pour "2NE1"

En Bref… Tome 47

enbref

« L’Enfer, c’est quand tu peux plus voir les gens que t’aimes… Tout le reste ça compte pas… » Anna Gavalda

En Bref… Tome 211 : Chroniques express

J’ai choisi d’écrire cet article car j’ai trois livres dont je devais écrire la chronique, malheureusement j’ai attendu beaucoup trop de temps pour écrire ces chroniques et je n’ai pas assez de souvenirs pour y consacrer tout un article. Je vous donne tout de même mon avis sur ces trois livres bien qu’ils soient brefs.

Incurables de Lars Kepler

Couverture du livre : Incurables

Je suis un peu mitigée sur ce roman. J’ai aimé le fait que les chapitres soient courts, ce qui donne un rythme à l’histoire mais la froideur de la narration que j’ai trouvé assez plaisante au début m’a fatiguée vers la fin du roman. Pour une fois je me doutais de l’identité de l’assassin donc le suspens n’a pas pu être tenu jusqu’au bout,  dommage.

Lire la suite