Les Belles de Dhonielle Clayton

Les Belles

 

Avis : 

Tout d’abord ce qui m’a plu chez ce livre il faut le dire c’est la superbe couverture, un premier point qui donne envie de tourner la première page de ce livre. Pour l’histoire en elle-même j’ai eu un peu de mal au début car il faut vraiment faire marcher son imagination car les Belles ont des pouvoirs et durant « les soins » qu’elles prodiguent à leurs clients elles utilisent ces pouvoirs pour modifier et transformer le corps.

Mais une fois que l’imagination fonctionne il n’y a plus aucune barrière pour profiter de cette lecture et on se laisse emmener dans ce monde où la beauté règne en maître. On prend plaisir à suivre Camélia qui espère devenir la favorite de la famille royale. Mais tout ne se passe pas comme prévu.

En effet, la princesse Sophia fait vivre un enfer à la cour et se sert de Camélia pour faire du mal et humilier ses sujets. Chose que Camélia ne peut supporter plus longtemps. La reine fait d’ailleurs appelle à elle pour sauver la princesse ainée afin que Sophia n’accède pas au trône et ne puisse pas faire régner la terreur sur le royaume. Mais Camélia pourra t-elle réveiller la princesse plongée dans un profond sommeil ?

Conclusion : Un bon premier tome, bien construit et j’ai hâte de découvrir la suite.

Extrait : 

Il tire une invitation de sa poche. Des lettres noires et or annoncent : soirée en l’honneur de la princesse Sophia. Des paillettes en forme d’étoiles décorent le parchemin promesse d’une soirée mémorable. Il me prend la main et me fait tournoyer de nouveau. 

-Vous n’allez pas encore être malade, n’est-ce pas ?

-Non. J’ai retenu la leçon, dis-je en rougissant.

On danse tandis que les domestiques vont et viennent dans les appartements. Ils se penche à mon oreille et susurre : 

-J’ai entendu dire beaucoup de bien à votre sujet, favorite. Notre princesse vous adore. Elle vous croit capable de tous les miracles. Elle pense même que vous pourriez faire apparaître la déesse de la Beauté.

-Je…

-Ne faites pas la timide. (Il sourit) Vous lui avez donné ce qu’elle voulait. Vous êtes rusée. Mais faites attention à ne pas vous brûler les ailes, petit papillon.

By Mercythompson

 

Note : 

coeurcoeurcoeurcoeur3

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s