Bibliothèque d’Orléans : Exposition illustres illustrateurs Nathalie Novi et Antoine Guilloppé

Cette exposition créée par l’artiste peintre-illustratrice est proposée pour la première fois au public. Les peintures et les croquis sont issus de l’album paru en octobre 2017 aux Editions Albin Michel «Le Musée imaginaire de Jane Austen » dont l’auteur est Fabrice Colin.

« Je rêvais de me glisser subrepticement dans les romans de Jane Austen, devenir l’amie intime de Lizzy, Emma, Anne, Elinor… Me planquer derrière un rideau de velours et croquer les tourments de ses héroïnes, bref, peindre son univers, sa malice, sa bienveillance. »

Nathalie Novi a réalisé ce rêve sous la forme de compositions aux techniques mixtes magnifiquement colorées qui nous immergent dans le monde britannique au tournant des XVIII et XIXe siècles et dans des paysages délicieusement romantiques.

picture

Publicités

Bibliothèque d’Orléans : Rencontre avec Jean-Marie Blas de Roblès

Rencontre avec Jean-Marie Blas de Roblès à l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage Dans l’épaisseur de la chair, éditions Zulma, 2017. Un partenariat avec la librairie Les Temps Modernes.
« C’est l’histoire de ce qui se passe dans l’esprit d’un homme. Ou le roman vrai de Manuel Cortès, rêvé par son fils… Manuel Cortès dont la vie pourrait se résumer ainsi : fils d’immigrés espagnols tenant bistrot dans la ville de garnison de Sidi-Bel-Abbès, en Algérie, devenu chirurgien, engagé volontaire aux côtés des Alliés en 1942… Et puis il y a tous ces petits faits vrais de la mythologie familiale, les rituels du pêcheur solitaire, les heures terribles du départ dans l’urgence, et celles, non moins douloureuses, de l’arrivée sur l’autre rive de la Méditerranée. Dans l’épaisseur de la chair est un roman ambitieux, émouvant, admirable – et qui nous dévoile tout un pan de l’histoire de l’Algérie. Une histoire vue par le prisme de l’amour d’un fils pour son père » Editions Zulma.

Résultat de recherche d'images pour "dans l'épaisseur de la chair jean-marie blas de roblès"

Bibliothèque d’Orléans : Ciné-Concert

Ciné-concert: Florilège des plus beaux films amateurs de la Région Centre Val de Loire accompagnés au piano par le pianiste de jazz et improvisateur Christophe Heyraud. Entre petits et grands évènements, mémoire individuelle et collective, entre 1920 et 1970, films de famille et «actualités locales», une sélection de la collection rassemblée et conservée par Ciclic, agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique.

1er chapitre : « Les cinéastes amateurs et leur famille – 1924
– films de famille tournés à Bourges par Charles Marioton : filme sa fille et sa femme et le cinéaste se met en scène devant la caméra (1924 – 9,5 mm)
– films de famille tournés par André Petit, dans son appartement parisien : portrait de ses filles (1935 – 9,5 mm)
– portrait des enfants de Savigny en Véron par l’abbé Armel Péan : (vers 1935 – 9,5 mm)
– Léon Bonamy filme la communion de sa fille à Bourges vers 1950, suivie d’une drôle et touchante séance photo où toute la famille se met en scène (16 mm)
– jeux en famille sur les bords du Cher à Saint-Aignan : Roger Thomas, 1935 – 8 mm
– « Five’o clock tarte », fiction familiale de Roger Thomas (1935 – 8 mm)
– « Pauvre toutou » de Marie-Françoise Arhuero (9,5 mm – vers 1950)

Afficher l'image d'origine