La fille d’avant de JP Delaney

La fille d'avant

Avis : 

Que dire de ce roman à part qu’il est vraiment excellent. Jusqu’à la fin j’ai cru qu’un des personnages était le coupable et là l’auteur joue un coup de maître et renverse totalement les rôles. Ce que j’ai aimé c’est l’ambiance installée par l’auteur pour ses personnages notamment avec la maison. Tout dès le départ semble étrange donc comment repérer le vrai du faux dans tout ça ?

J’ai adoré suivre en parallèle les deux héroines, ce qui rajoute à l’intensité du roman car on a peur que Jane qui est la fille de maintenant finisse comme Emma, la fille d’avant. Les deux héroines emménagent dans One Folgate Street, une maison « pure » où régissent tout un tas de règles très strictes mise en place par Edward, architecte disons extrêmement rigoureux et maniaque.

Tout est en place dès le départ pour dire : le coupable c’est lui mais méfiez-vous des apparences. Les héroines ne sont pas non plus en reste car les mensonges d’Emma me font douter d’elle à plusieurs reprises dans l’histoire. Mais qui dit vraiment la vérité ? J’ai beaucoup aimé le personnage de Jane qui se bat pour connaître cette vérité et faire des choix qui ne sont pas simple notamment à la fin du roman.

En conclusion : C’est un excellant thriller avec une intrigue extrêmement bien construite. J’ai vraiment dévoré ce roman et je suis tombée dans le piège mis en place par l’auteur mais pour mon plus grand plaisir.

Extrait : 

Il y a des pommes dans le frigo, ça fera l’affaire. Au moment où je mords dedans, je sens l’odeur du gaz. Si la cuisinière n’a pas produit de flamme, l’arrivée de gaz fonctionne apparemment et diffuse du gaz dans la maison. Je cherche à l’arrêter, en agitant les bras frénétiquement au dessus du comptoir. Soudain j’entends un clic et une boule de feu, bleu et jaune, jaillit et enveloppe mon bras.

Je lâche la pomme. Je suis sous le choc, je ne sens aucune douleur, mais je sais que ça va venir. Très vite, je place mon bras sous le robinet d’eau froide. Elle ne coule pas. Je monte dans la salle de bains en courant. Là-haut, Dieu soit loué ça fonctionne. L’eau est glacée sur ma peau brûlante. Je la laisse couler plusieurs minutes. Puis j’examine mon bras. Il m’élance et ma peau rougie, mais il n’y a pas de cloques.

Ce n’est pas un effet de mon imagination. Impossible. A croire que la maison n’a pas aimé la visite de Simon et me punit de cette façon. C’est une forteresse, ai-je dit à Simon. Mais si la maison elle-même décide de ne pas me protéger ? Suis-je vraiment en sécurité ?  Soudain, je prends peur. 

 

Note : 

coeurcoeurcoeurcoeur

By Mercythompson

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s