MMA Fighters : The Fighter for Love de Vi Keeland

Edition City (Eden)

Nbre de pages :  283

Résumé : Ella est une avocate à la vie bien rangée. Elle excelle dans son métier, elle a un « petit-ami » William dont la relation plate et sans sentiments lui convient. Mais lorsqu’elle rencontre Nico, venant d’un monde complètement différent, la jeune femme va sentir un changement s’opérer dans sa vie où tout est sous contrôle.

Avis : 

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteure simple et sans prise de tête. Nous découvrons Ella, une jeune femme dont tout ce qu’elle fait reste sous contrôle. Il n’y a aucune place pour les émotions fortes, la passion jusqu’à ce qu’elle rencontre Nico, un pro du combat. Alors qu’elle entretient une relation plate avec William, un dîner, du sexe, sans plus.

Elle ressent pour le première fois un désir envers Nico, qui est réciproque. Elle décide de rompre avec William pour vivre sa nouvelle histoire. Il y a beaucoup de scènes de sexe dans ce roman mais je ne pas pourquoi peut est-dû à l’écriture, cela ne m’a pas dérangée outre-mesure. J’ai beaucoup aimé le couple Nico x Ella.

Quand à Nico, tout est fait pour booster l’imagination des lectrices. Un beau ténébreux aux muscles dessinées et tatoué. L’héroïne est une fille qui pour le première fois en 15 ans laisse ses émotions la submerger et se laisser aller. Mais tout ne va pas être rose dans leur relation. Chacun à ses secrets, ce qui va être tous deux les freiner dans leurs sentiments.

Je regrette un peu que l’intrigue, disons, les obstacles, soient résolus dans un temps assez court. En même temps le roman ne faisant que 200 pages donc il est normal que l’auteur ne fasse pas traîner les choses. Je regrette aussi que l’auteure ne nous ait pas plonger plus dans le monde du combat avec le personnage de Nico, avec pourquoi pas, un peu plus d’action.

En résumé : Une bonne romance qui ravira les fans du genre mais une intrigue qui aurait pu être un peu plus creusée selon moi. J’ai tout de même passé un bon moment.

Extrait : 

Nous aurions dû mener une vie facile. Nous formions une famille équilibrée, avec deux parents. Aucune difficulté financière ne venait nous infliger les soucis que subissent tant d’autres. Et pourtant, la mère célibataire de Nico, qui a lutté contre vents et marées pour élever ses quatre garçons, semble leur avoir apporté tellement plus. 

Je ne comprendrai jamais pourquoi nous avons vécu de cette façon.

Note : ♥♥♥

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s