Bibliothèque de Reims : Le cinéma italien entre table et cuisine

L’Italie partage avec la France une même passion : celle du vin et de la nourriture. De Luchino Visconti (Les amants diaboliques, 1943) à Paolo Virzi (Les opportunistes, 2014) ou Maria Sole Tognazzi (Io & lei, 2015), en passant par Ettore Scola (La terrazza, 1980) les écrans de la péninsule regorgent de scènes de repas, moments de cordialité, de convivialité mais aussi d’affrontements. L’exposition photographique Cinema italiano tra tavola e cucina, présentée par le Centre de cinéma de la ville de Cesena et son directeur Antonio Maraldi, se propose de rendre compte de ce phénomène.

Au menu, en noir et blanc ou en couleurs, quarante photos d’actrices et d’acteurs, de réalisatrices et de réalisateurs, pris en flagrant délit de gourmandise sur le tournage par l’œil indiscret des meilleurs photographes de plateau d’hier, tel Paul Ronald, et d’aujourd’hui, tels les lauréats de Cliciak, le concours national pour photographes de plateau organisé par le Centre de Cesena. Une rétrospective en primeur mondiale à dévorer des yeux, sans modération.

Les Damnés de Luchino Visconti (1969)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s