#Famous de Jilly Gagnon

Edition Hugo&Cie

Nbre de pages : 295

Résumé : Rachel a un coup de coeur pour Kyle. Un jour, elle prend une photo du jeune homme et la poste sur twitter. Contre toute attente, celle-ci suscite un engouement que n’imaginait pas la lycéenne. Comment Rachel et Kyle vont-ils faire face aux  conséquences que cette photo postée sur internet va provoquer ?

Avis : 

L’héroïne n’est pas populaire, ni la plus belle. Elle a une seule amie, Mo, avec qui elle discute via Twitter. Comme toutes les adolescentes, elle est attirée par un garçon : Kyle. Elle le rencontre à son travail (il vend des hamburgers et des frites) et malgré l’adulation qu’elle lui voue comme les autres filles, Kyle n’est pas un garçon fier et inaccessible.

Sur l’impulsion du moment, Rachel prend une photo du lycéen et la poste sur twitter, uniquement (en principe) pour son amie Mo, croyant que cela resterait « secret » vu le peu d’abonnés qu’elle a sur twitter. Mais en très peu de temps les retweets et les commentaires pleuvent.

J’ai beaucoup aimé le problème évoqué dans le roman : la rapidité avec laquelle l’information circule sur les réseaux sociaux. Et surtout le comportement de l’héroïne qui, au lieu de s’éloigner de tout cela et de couper internet, ne peut s’empêcher de lire les notifications.

Les réseaux sociaux s’immiscent dans la vie sans coupure, alimentés par l’envie des personnes de savoir ce qui se dit. Le roman parle aussi du harcèlement que Rachel a vécu plus jeune. Appeler les adultes à l’aide ? Mais quand ceux-ci réprimandent les harceleurs, la victime passe pour une « balance » et renforce la rancœur nourrie à son égard.

Je suis d’accord sur le fait que les adultes doivent intervenir dans ce genre d’affaire mais c’est la manière de faire qui est discutable pour ne pas rendre la situation encore plus difficile pour la victime. L’histoire de de’héroïne est crédible pour moi et aborde le sujet du harcèlement, qui est, trop souvent, pris à la légère.

Comme lorsque Mo, l’amie de Rachel, en rajoute en postant une photo de celle-ci, qui n’est pas à son avantage, pensant qu’il n’y aurait pas conséquences (Au jour d’aujourd’hui tout ce que l’on poste à des conséquences mais passons). Pour Kyle en revanche j’ai moins apprécié le personnage. Le jeune homme est en recherche de reconnaissance et prend un peu la grosse tête quand sa popularité décolle avec le tweet de Rachel.

L’adolescent à vraiment les chevilles qui enflent lorsque des journalistes vient l’interviewer. Certes l’auteurs montrent les deux facettes de ce que peuvent apporter les réseaux sociaux : le négatif et le positif mais l’attitude de Kyle et sa soudaine « célébrité » m’ont dérangé.

En fait, au fil des pages, je n’ai pas trouvé les personnages « vrais ». Tous deux cherchent la notoriété, la reconnaissance qui leur manque. Kyle, invité dans une grande émission télé, accepte tout ce que la production de la chaîne lui demande. Rachel, elle, se rend à une fête (tout comme Kyle) chez des lycéens « cools » alors qu’elle sait pertinemment que parmi eux se trouvent des élèves qui ont participé aux commentaires dégradant sur internet.

Tous les deux manquent, pour moi, de fierté, dû surement à leur âge. Par contre j’ai beaucoup aimé la relation Kyle x Rachel qui évolue grâce à l’événement des réseaux sociaux. Sans cela se seraient-ils connu ? Kyle apprend à connaître une jeune fille qu’il trouve drôle et j’ai aimé le fait que le romantisme ne soit pas à son maximum, juste par petites touches.

La fin : prévisible, qui ravira tous les romantiques. Jilly Gagnon nous livre un conte de fée moderne à travers une écriture simple pour passer un moment sans prise de tête. Malgré tout c’est une petite déception par rapport à tous ce que j’ai entendu sur ce livre . Je m’attendais vraiment à autre chose. Un young-adult vraiment trop young pour moi.

Extrait : 

-Une fois passée cette porte, je vais vous demander de ne pas faire de bruit parce qu’on sera en train de filmer. Je vous accompagne jusqu’à l’entrée du studio et là, vous entendrez Laura vous présenter. Dès qu’elle aura énoncé votre nom complet, avancez-vous et prenez place dans le siège en face d’elle. D’accord ?

-Ouaip.

Là-dessus, elle poussa silencieusement la porte aux gonds sans doute super-huilé. Sans se retourner, elle me fit signe de la suivre. Visiblement, elle se moquait de ce que je ressentais tant que je suivais ses ordres. Et ça me soulageait. En tenant compte de mon état de nerfs, elle n’aurait fait qu’aggraver les choses.

On entra dans une petite pièce obscure, remplie de coffres à outils comme en utilisait mon grand-père, mais aussi des bobines de fil, une boîte à film, un réveil en platique, des conserves de marques étrangère et un portrait poussiéreux de Franck Sinatra, ainsi que deux fauteuils à la toile usée, pliés dans un coin.

Ce fouillis, cette obscurité m’apaisèrent quelque peu, en comparaison de la loge si éclairée, si bien rangée, trop parfaite;; j’en avais presque peur de casser quelque chose. Tandis que cet endroit me mettait plus à l’aide, on y sentait le travail  de personnes réelles. J’étais déjà…

-Bienvenue à la sensation d’internet, franchement, ce jeune homme est SENSATIONEL

Note : ♥♥♥♥

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s