Amelia de Kimberly McCreight

Edition : Le Livre de Poche

Nbre de pages : 576

Résumé : Kate reçoit un appel du lycée de sa fille Amelia, celle-ci s’est fait exclure du lycée et Kate doit venir la chercher. Arrivée sur place, Kate découvre la police qui entoure le lycée. Elle a un mauvais pressentiment, quelque chose est-il arrivé à sa fille ? Après quelques minutes de doute, on lui annonce la nouvelle : Amelia est morte. La lycéenne serait tombée du toit. Un suicide ou la vérité est-elle plus compliquée ?

Avis : 

Le roman s’ouvre sur le point de vue de Kate, la mère d’ Amelia. Celle-ci est consciente de ses absences au profit de son travail. Sa carrière est importante mais moins qu’Amelia. Kate refuse d’être comme sa propre mère qui après la mort de sa petite-fille, évoque la liberté que cette mort peut apporter à Kate. Mue par la colère que déclenchent ces propos, Kate décide de ne plus être simple spectatrice dans l’enquête sur la mort de sa fille.

Est-ce réellement un suicide ? Un texto anonyme va faire changer d’avis Kate. En parallèle nous suivons les dernières semaines d’Amelia avant sa mort. Je n’ai pas aimé le personnage de Sylvia, son amie la plus proche qui ne la respecte pas. Toutes les deux ont fait un pacte : ne pas devenir membre des clubs réputés du lycée. Elles sont à part mais ça leur va.

Jusqu’à ce qu’Amelia reçoit une invitation de l’un de ces fameux clubs. Nous savons qu’elle sera l’issue de son choix mais l’auteure pousse notre curiosité pour savoir comment la jeune fille a pu en arriver là. J’ai eu beaucoup de mal à comprendre Amelia. Il y a deux raisons à cela. Tout d’abord Amelia, bien que victime de harcèlement, elle avait le choix, s’il elle avait refusé de rentrer dans le club, rien de tout cela ne serait arrivé.

Ce n’est pas la même chose qu’un élève qui est victime à cause de son physique ou quelque chose qu’il ne peut pas contrôler. En second, l’auteure aurait dû plus développer les Magpies ( nom du club) pour expliquer l’envie d’Amelia de faire de choses compromettantes et dégradantes. Car je l’ai pensé : Amelia ne réfléchit pas assez pour voir qu’elle n’est qu’une poupée avec laquelle on joue.

La « chef » du clan : Zadie ne m’a pas du tout parue crédible avec sa vulgarité à toutes les phrases, un autre point négatif qui m’a dérangé. J’ai préféré la deuxième partie du roman car on comprend mieux pourquoi Amelia veut faire partie des Magpies. Mais surtout c’est l’enquête qui s’annonce difficile pour Kate.

En effet, l’équipe éducative est muselée par la loi du silence protégeant les élèves et les parents qui sont de généreux donateurs. Ce thème me rappelle le téléfilm tiré du livre « Marion, 13 ans pour toujours » où les professeurs n’avaient pas le droit d’adresser la parole à la mère à la mère de la victime.

C’est cette injustice et cette impuissance que nous retrouvons dans le roman de Kimberly McCreight et que j’ai trouvé très intéressante et révoltante. J’avais vraiment envie de tourner les pages pour savoir comment Amelia s’est retrouvée sur le toit de son lycée et comment elle y est tombée. L’auteure dévoile à travers l’enquête beaucoup de secrets qui lient Kate et Amelia ( trop peut être ?).

La fin m’a vraiment surprise je ne m’attendais pas à ça. Pour moi, le harcèlement était le coupable dès le départ mais compris au final qu’il n’était pas le seul facteur.

En conclusion : Malgré quelques points pas forcément négatifs mais qui m’ont dérangé, « Amelia » est un bon polar qui a poussé ma curiosité à l’extrême.

Extrait : 

Maintenant ça devenait officiellement débile. Et plus je laisserais faire, plus je glisserais dans le piège de Zadie. Mais est-ce que j’avais le choix ? À tous les coups Zadie pariait que j’allais annuler la séance. C’était sûrement là tout l’intérêt de la chose . Ça  lui donnerait enfin une bonne raison de me virer des Magpies et de m’éloigner de Dylan. J’ai pris une grande inspiration : 

« Ok, bon ben j’imagine qu’on devrait aller chez moi, alors. Avant que quelqu’un nous repère plantés là ».

Ian a souri. Lui aussi avait l’air soulagé de s’arracher. Il a tendu un bras et incliné la tête, grand seigneur.

« Après vous, madame. »

 

Note : ♥♥♥

 

Advertisements

2 réflexions sur “Amelia de Kimberly McCreight

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s