Free Fall de Leah Raeder

Afficher l'image d'origine

Edition Prisma

Nbre de pages : 363

Résumé : Maise est une jeune femme rêvant de fire une école de cinéma pour sortir d’un univers perverti par la drogue, le sexe et la violence. En attendant de réaliser son rêve, elle commence une liaison avec un homme dont elle saura plus tard que c’est son professeur. Une relation interdite et tabou commence entre deux êtres qui vont tout tenter pour préserver ce qu’ils ont.

Avis :

Le style de l’auteure ne m’a pas du tout surprise l’ayant découvert avec « Black Iris » l’an dernier. Maise me rappelle l’héroïne de « Black Iris » qui vit dans un univers de drogue, avec une mère prête à se servir de sa fille auprès des barons de la drogue pour arranger ses affaires. Entourée d’hommes, elle souffre pourtant de l’absence de son père, le plus important, ce qui a des répercussions sur sa personnalités.

Habituée aux relations avec des hommes plus âgés, lorsqu’elle rencontre Evan, à la fête foraine, elle débute une relation avec, elle le saura plus tard, son professeur de cinéma. D’abord surprise, elle décide de continuer sa relation. Dotée d’une carapace et d’un côté sombre elle est tout aussi surprise de la tendresse de son amant.

Bien qu’une histoire d’amour se tisse entre Maise et Evan, il y a certaines choses qui sèment le doute dans l’esprit du lecteur. En effet, les deux protagonistes avouent qu’ils sont amoureux de la situation : une élève donc une fille plus jeune amoureuse de son professeur. Ils aiment tous les deux l’interdit.

Et je n’ai pas pu m’empêcher de penser : ce seraient-ils aimés sans ça ? Réponse que nous avons la fin du livre qui m’a surprise (dans le bon sens). D’ailleurs les personnages se posent eux-même la question. J’ai pris plaisir à retrouver la plume de Leah Raeder que j’ai trouvé malheureusement trop sombre pour décrire une histoire d’amour.

Tellement sombre que je n’étais pas surprise par les révélations venant des personnages car l’écriture nous donne si peu confiance en les personnages qu’on se doute qu’il va arriver quelque chose. Par contre j’ai beaucoup apprécié l’univers cinématographique en reprenant parfois les système de plan et le vocabulaire pour décrire une scène dans le roman.

Pour conclure ce fut une bonne lecture mais j’en attendais beaucoup plus de l’auteure. Malgré tout j’ai beaucoup aimé retrouver la plume de Leah Raeder qui me fait penser à de la poésie triste certes mais qui me touche profondément.

Extrait : 

Tout se confondit, fluide, comme dans un rêve. Ses bras m’enlaçaient, me maintenaient contre son corps qui balançait doucement. Ça n’avait rien avoir avec de la baise. C’était différent. Quelque chose arrivait à l’ensemble de mon être, pas seulement à ses parties utiles. 

J’étais si peu tendue que je croyais pouvoir jouir, jusqu’à ce qu’une chaleur partie de mes hanches, de mon ventre, devienne de plus en plus brûlante, alors je levai les yeux au plafond et suffoquai comme si je remontais à la surface pour aspirer un peu d’air.

Note : ♥♥♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s