My Escort Love de Laura S. Wild

Edition : Hugo & Cie

Nbre de pages : 435

Résumé : Constance a 21 ans et a pris une décision : elle est décidée à perdre sa virginité. Elle n’a pas de petit-ami mais ça ne va pas l’arrêter. Son amie Sophia lui prend un rendez-vous avec Noah, un escort pour franchir le pas. Mais leur relation ne va pas se limiter à un seul rendez-vous, où va mener cette relation très particulière ?

Avis :

J’aime beaucoup les romans qui posent des questions et c’est le cas pour ce livre. Constance est une jeune femme de 21 ans qui est toujours vierge et c’est un problème qu’elle souhaite régler rayer de sa liste. Son amie Sophia prend alors l’initiative de la mettre en contact avec un escort pour régler ce problème.

Et voilà ma première question depuis quand est-ce que « vierge » est-il quelque chose de mal ? Pour beaucoup si tu ne l’as pas fait à 13 ans, tu es différent. Et c’est là le problème, Constance va le faire avec un escort qui se nomme Noah et lui même va lui dire que le faire ne va pas rendre la personne différence.

C’est la personne elle-même qui va se croire différente et surtout va être débarrassée de cette corvée pour rentrer dans la norme. Une norme qui préfère comme l’amie de Constance, coucher lors d’une fête, de préférence bourrée avec un mec moche. Mais tout va bien puisqu’on l’a fait et c’est le principal.

Et l’amour dans tout ça? Noah pose la question à Constance qui est surpris de sa démarche. Pourquoi ne pas attendre une personne qu’elle aime ? Passé de mode apparemment et elle finit par coucher avec Noah. La scène de sexe n’est pas très détaillée et si j’ai été surprise au début, après réflexion, pour moi, ça veut dire que l’acte n’a rien de romantique.

C’est un homme qui couche avec une femme qui va le payer juste après. Et cette première fois n’a aucune émotion. Constance a payé pour un service, de l’argent dont elle va comprendre par la suite qu’il sert à payer le verre d’une femme plus âgée qui paiera aussi pour ce même service avec le même homme. 

Prendre un escort veut dire assumer qu’il n’y a aucun sentiment, aucun attachement et Constance en prend conscience. Nous en apprenons aussi plus sur l’héroïne et son entourage qui est beaucoup responsable de son mal-être. Notamment son père qui la juge et lui fait des remarques cinglantes sur son poids (alors qu’elle n’a aucun problème).

De l’autre côté il y a sa mère qui veut à tout prix qu’elle devienne avocate alors que Constance adore dessiner et ne désire qu’une chose : faire une école d’art. C’est ainsi que Constance est enfermée dans une vie qu’elle n’a pas choisie, à faire des études qu’elle trouve sans intérêt. Ajoutons en plus les brimades d’autres étudiants ( et oui même à l’université.)

Tout ce cela nous aide à comprendre que sa virginité n’est qu’une conséquence de tout un système de vie qui n’est pas bon pour Constance. Notamment peu de confiance en soi qui lui vaut des malentendus avec Noah car elle pense qu’il ne peut pas s’intéresser à elle. Le personnage de Noah n’est pas en reste car lui aussi a des difficultés dans sa vie.

Son métier d’escort l’enferme  dans un monde qui ne le correspond pas vraiment.surtout au niveau sentimental. Difficile d’avoir une relation sérieuse avec ce métier. Ce que j’ai aimé chez Noah c’est qu’il n’est pas le beau gosse sûr de lui ( il est beau mais n’en joue pas plus.) Je le trouve simple et ça le rend encore plus attirant.

Il y a beaucoup de tensions dans le roman car il y a beaucoup de facteurs qui pèsent sur Constance plus particulièrement. Même si Noah et Constance se mettent en couple, il reste un escort (il devient cependant simple accompagnateur après avoir officialisé sa relation avec Constance) mais  c’est toujours difficile pour Constance de le savoir et le voir avec une autre femme.

D’ailleurs une cliente avec qui il a a eu une relation va mettre en péril leur couple. Dans la vie de Constance il y a aussi ses parents. Une mère qui ne pourra être heureuse que si sa fille devient avocate et un père qui ne l’a jamais aimé. La révélation d’un secret de famille était vraiment inattendue pour moi.

Mais cela explique la méchanceté de son père, notamment sur son poids ( ne serait-ce pas plutôt un réflexe féminin ?) que je trouvais très bizarre. J’ai trouvé Constance très courageuse et son personnage évolue beaucoup au fil du roman. Elle se délivre et prend sa vie en main. Seul point négatif : la fin ,qui, s’il n’y avait pas la mention « à suivre » m’a vraiment fait penser à un point final.

Il n’y  a pas de rebondissement qui nous donne envie de dire : vivement la suite !  À part cette petit déception j’ai pris plaisir à lire ce roman qui est vraiment une très belle découverte.

Extrait : 

Constance est formidable, elle m’étonne un peu de plus de jour en jour. Tout est extraordinaire avec elle, ce petit bout de femme me rend plus vivant que je l’ai jamais été. Je me découvre un instinct protecteur presque animal, j’ai besoin de savoir qu’elle va bien et même si à l’évidence il est encore trop tôt je songe de plus en plus à lui proposer de venir vivre chez moi, pour que son putain de père cesse de la défendre comme il le fait.

Je ressens un besoin impérieux de la sentir et de la serrer contre moi, elle est tellement douce et tendre dans ses gestes et ses paroles, elle est tellement belle que j’ai à la fois envie de la montrer au monde entier et de la garder jalousement pour moi.

Note : ♥♥♥♥

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s