Bibliothèque de Chaumont : Rencontre d’écrivain

De son premier roman Le sommeil des poissons (Éd. du Seuil, 2000) à Ce que je sais de Vera Candida(Éd. de l’Olivier, 2009) qui a reçu le prix Renaudot des lycéens, le prix France Télévisions et le Grand prix des lectrices de Elle, Véronique Ovaldé s’impose comme l’une des figures incontournables de la vie littéraire française.
Dans La grâce des brigands (Éd. de l’Olivier, 2013), son dernier opus, elle met en scène une héroïne attachante : Maria Cristina. En 1970, cette jeune romancière en herbe, a décidé de fuir sa famille dans le grand Nord Canadien, entre une mère autoritaire, un père trop silencieux et une sœur dont l’accident la culpabilise un peu plus chaque jour. Elle choisit de poser ses valises à Los Angeles, où elle fait la rencontre d’un grand écrivain dont elle s’éprend rapidement. Cette liaison lui permet de publier son premier roman avec succès, mais lui fait aussi découvrir un monde où règne l’imposture. En parallèle, un revirement familial fait basculer le destin de Maria…
Afficher l'image d'origine
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s