Fin de partie à Echo Bay de Jacqueline Green

Edition Pocket Jeunesse

Nbre de pages : 316 

 

Résumé : Alors que Dixie, Emerson et Sydney sont prêtes à tout pour coincer le maître chanteur, celui-ci n’a pas dit son dernier mot et réserve aux jeunes filles de quoi sérieusement les décontenancer. Les trois adolescentes découvriront-elles l’identité de celui qui les harcèle depuis près d’un an ?

Avis : 

Nous retrouvons les trois héroïnes qui essayent de coincer le maître chanteur. Malheureusement cela échoue et la vengeance est terrible. Le maître chanteur révèle tous les secrets des filles et les brise une par une. Dans ce tome,  l’auteur a fait se rapprocher les trois héroïnes par rapport à la distance des deux premiers.

J’ai trouvé dans ce tome des similitudes avec Pretty Little Liars, similitudes que je n’ai pas trouvé dans les deux tomes. C’est enfin dans ce dernier opus que les filles se rapprochent et sont enfin « amies » et ne font plus les choses séparément. La seule raison pour laquelle l’auteur isole les héroïnes est l’amour, qui est souvent compliqué.

Chaque adolescente est amoureuse d’un garçon. Tout pourrait bien se passer mais c’est sans compter sur le maître chanteur qui prend un plaisir pervers à détruire les relations. J’ai beaucoup aimé le suspens toujours présent qui nous pousse à dévorer le livre pour découvrir le fin mot de l’histoire.

Les filles ont un suspect mais le fait qu’il s’agisse d’un membre de la famille de l’une d’elle est très délicat. La question se pose : peut-on faire une totale confiance à ses proches ? Ce livre est vraiment… L’auteur prend un grand plaisir à jouer avec le lecteur et j’avoue que je me suis fait piéger. Croyant l’affaire résolue, je me suis dit qu’il restait pas mal de pages pour conclure avec « Tout est bien qui finit bien »

C’était sans compter sur l’ingénieux stratagème de Jacqueline Green. Avec ce tome je conclus la trilogie de Jacqueline Green, que j’ai trouvé excellente. Si vous décidez de commencer cette série ne pensez surtout pas à Pretty Little Liars. L’auteur nous emmène tellement bien dans son histoire que (pour moi en tout cas) je n’ai presque pas pensé à la série pendant que je lisais.

Extrait : 

Embarrassée par les larmes qui venaient de lui monter aux yeux, Sydney battit des cils pour les chasser. Toute sa vie, elle s’était persuadée qu’elle ne voulait pas d’amies proches, qu’elle n’avait pas besoin de disputes stupides, de soirées pyjama et de virées shopping à n’en plus finir. Mais en regardant Emerson étreindre Marta, elle se demanda si elle n’avait pas changé d’avis entre-temps. Si elle n’avait pas changé tout court.

 

Note : ♥♥♥♥

Le tome précédent : Action ou vérité à Echo Bay

Le premier tome de la série : Jeu mortel à Echo Bay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s