Innocent Tome 7 de Shin’Ichi Sakamoto

 

Edition Delcourt/Tonkam

Nbre de pages : 204

Résumé : Charles-Henri n’a qu’un seul destin : devenir bourreau comme son père et le père de son père avant lui. Mais voilà,  le jeune homme  ne veut pas avoir de sang sur les mains et refuse. Son père ne lui laisse pas le choix et est poussé à exécuter, Charles-Henri se construit une personnalité complexe tiraillée entre son innocence et son travail de bourreau.

Avis : 

Le mangaka commence son septième tome par la représentation qu’on se fait des bourreaux : des ogres assoiffés de sang. Mais cette caricature est fausse, pour preuve avec Charles-Henri qui est à l’antipode de cet ogre très laid. Pourtant la mission qui est d’exécuter est bien là, il faut se méfier des apparences.

Alors qu’il s’apprête à se rendre au palais, Charles-Henri croise sur son chemin une femme qui l’accuse de l’avoir trompée et qui désire le voir puni pour cela.Nous remontons le temps pour 1753,  pour comprendre ce qu’il s’est passé. Charles-Henri a eu une aventure avec cette femme mais lui a menti sur son activité.

Retour au présent, les nobles du château font comprendre au bourreau qu’il n’est pas le bienvenu en ces lieux. Charles-Henri se fait arrêter par sa propre sœur. Il est emmené directement en salle de jugement et s’il doute au début, le jeune homme se reprend et dit qu’il assurera sa défense lui même.

L’auteur montre que le faste et la beauté du palais ne cache que la laideur pareille à des rats. Charles-Henri se défend de toutes ces accusations, remettant en cause son travail de bourreau. Le jeune homme n’est que la victime du Duc D’Orléans dont sont exécution l’arrange et l’amène un peu plus sur le trône.

L’audience se termine dans un bain de sang prouvant que Sanson n’est pas un simple meurtrier et surtout qu’il n’est pas le seul à mettre des gens à mort. Charles-Henri gagne son procès mais surtout le petit prince le prend sous son aile. Nous partons pour Vienne, en 1763. Alors que ses sœurs se perfectionnent dans la danse, Marie-Antoinette, alors âgée de sept ans se promène dans les jardins.

Cette période d’innocence va prendre fin car une de ses sœurs qui devait monter sur le trône de France, meurt d’une maladie. Marie-Antoinette est sommée par sa mère d’apprendre le français car ce sera elle la future reine. 1770, après une éducation rude et stricte, Marie-Antoinette qui maintenant 14 ans s’apprête à rejoindre la France.

Louis-Auguste qui a tissé des liens très forts avec Charles-Henri lui fait part de son refus de se marier. Malheureusement le destin est en marche et la colère du prince ne fait pas le poids face à la monarchie.

J’ai beaucoup aimé ce tome qui bien sûr est toujours violent mais le mangaka semble se calmer au fil des tomes. Bien que le manga soit surtout centré sur Charles-Henri, il nous laisse entrevoir de nouveaux personnages ce qui permet de renouveler un peu l’histoire surtout d’entrevoir les devoirs de la royauté,  qui .est beaucoup plus cruelle que l’on peut le penser.

 

Note : ♥♥♥♥

Le tome précédent : Innocent Tome 6

Le premier tome :  Innocent Tome 1

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s