Prendre Lily de Marie Neuser

Edition Fleuve

Nbre de pages : 520

Résumé : Une mère de famille est retrouvée assassinée dans sa baignoire, les seins tranchés, les doigts comme un écrin refermant deux mèches de cheveux. Commence alors pour les policiers une longue enquête pour confondre le coupable.

Avis : 

« Prendre Lily » c’est le point de vue d’un policier qui découvre une scène horrible, pour résumer : une femme mutilée dans sa baignoire pleine de sang. Les experts racontent la scène et ce qu’il s’est passé de manière froide, réfléchie sans aucun sentiment. Le policier nommé Gordon au début de l’enquête m’a paru lasse et blasé par son métier.

Comme lorsqu’il va recueillir les ADN des hommes du quartier pour chercher des preuves, ce qu’il considère comme une tâche ingrate. Au départ il n’y a pas une grande passion pour l’enquête. Puis au fil des pages l’enquêteur ne va plus vivre que pour résoudre cette affaire.Ce qui m’a surprise c’est la manière dont l’on considère un meurtre par rapport à l’autre.

Par exemple le meurtre d’une étudiante fêtarde (coréenne de surcroît) qui est presque responsable de ce qu’il lui est arrivé, alors que Lily était une femme bien sous tous rapports. Cette manière de voir les choses m’a choqué.Plus l’histoire avance plus la détermination de Gordon grandie. Quand il a un suspect dans le collimateur il ne le lâche pas.

Le policier a besoin de savoir pourquoi Lily a été tuée si sauvagement. Il a besoin d’une logique qui puisse expliquer le crime propre à tout être humain car le crime gratuit est inconcevable pour les policiers. Gordon est sûr de tenir le coupable, malheureusement rien ne permet de l’inculper. L’homme est déjà suspecté d’un meurtre en Italie mais est protégé.

L’auteur passe beaucoup de temps à décrire le plan d’observation du suspect au cas où il commettrait un faux pas. Après un démarrage un peu difficile j’ai été prise dans l’histoire avec un enquêteur qui n’est pas le héros classique mais qui fait tout son possible pour trouver le meurtrier de Lily. Lily qui ne quitte pas ses pensées.

Gordon est tellement absorbé dans son affaire que son « histoire d’amour » se termine mal. Rien ne peut détourner le policier de son enquête. Tout converge vers le suspect mais l’auteur joue avec les nerfs non seulement des personnages mais aussi du lecteur.  Voir qu’un seul homme peut susciter tant d’efforts de la part de toute une équipe et les moyens déployés ne font qu’accentuer la colère envers le suspect.

J’ai adoré ce roman, j’avais l’impression de mener l’enquête avec les personnages. Certes le livre ne repose pas sur le suspens, puisqu’on connaît le meurtrier, mais sur la persévérance. Car même si l’on a des suspicions on ne peut pas mettre quelqu’un en prison comme ça. Il y a des lois à respecter et il faut à tout prix des preuves concrètes.

Et parfois cela peut profiter aux meurtriers. Ce roman est une torture dans le bon sens du terme. Par contre je ne vois pas l’intérêt du second roman puisque nous connaissons déjà la fin. En tout cas je ne le lirai pas tout de suite.

 

Extrait : 

2) Le lieu de l’homicide

L’auteur a privilégié un lieu à bas risque (le foyer de la victime)sis au cœur d’un quartier animé, malgré la possibilité d’éveiller les soupçons ou d’alerter le voisinage. Nous en concluons que l’auteur réside dans le quartier, où sa présence n’aurait pas intrigué.

Cela implique également qu’il a agi dans un périmètre de confort où il se savait en totale transparence. De plus, nous affirmons que cette prise de risque dans la réalisation du crime révèle une certaine insolence de la part de l’auteur, un sentiment d’impunité et une volonté de provoquer les autorités.

 

Note : ♥♥♥♥

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s