Elements, Tome 1 : The Air He Breathes de Brittainy Cherry

Edition Hugo & Cie

Nbre de page : 422

 

Résumé :  Tristan a perdu sa femme et son fils. Liz a perdu son mari. Ces deux âmes en peine se retrouvent à habiter côte à côte. La mort va t-elle réunir deux êtres essayant de reprendre goût à la vie ?

 

Avis :

Le roman peint la rencontre de deux personnages touchés par la mort : Tristan et Liz. Au départ, nous suivons plus particulièrement Liz,  qui rentre avec sa fille dans leur maison qu’elle avait quitté à la mort de son mari, Steven. À son retour, elle est accueillie par les parents de Steven qui habitent tout près.

Liz doit chercher du travail car avant l’accident elle travaillait avec son mari et sa mort à tout bouleversé. L’auteur insère dans ce retour la méchante curiosité  des femmes du quartier qui veulent tout savoir et disent des choses totalement déplacées. Même si elle n’en pense pas moins, Liz n’ose pas les rembarrer.

Tristan et Liz qui sont désormais voisins, se rapprochent en parlant des êtres chers qui ont disparu. J’ai trouvé que c’était une romance sans en être une. Ils sont attirés l’un par l’autre mais la mort est encore trop présente en eux. Le personnage de Tristan est intéressant, il est froid et parfois méchant mais il y a une raison derrière tout cela.

Les blessures du passé sont toujours là. Cela nous fait réfléchir que parfois une personne peut se comporter d’une certaine façon à cause d’une blessure quelle qu’elle soit mais nous ne sommes pas censé le savoir. Le premier rapprochement intime est assez malsain car les personnages sont très clairs.

Se toucher leur permet de se rappeler leurs conjoints respectifs. Les personnages font tout à l’envers, ils couchent ensemble puis décident d’arrêter à cause de la souffrance que cela engendre et décident de devenir amis. Mais les deux personnages se rendent compte qu’il y a beaucoup plus et reprennent tout à zéro.

Comme si le livre n’était pas aussi touchant, l’auteur donne à l’histoire un tournant dont je ne m’attendais pas du tout. Que ferions-nous dans cette situation ?  La fin du livre est une fin classique sans être péjorative mais après de nombreux rebondissements dont je ne m’attendais pas du tout.

J’ai été conquise du début à la fin. Un livre sur la mort mais aussi la vie dont nous avons la plus belle illustration à la fin du roman.

Extrait : 

Loin de moi l’idée de me moquer de lui, cependant. Quand sa main chercha la mienne, mon cœur s’arrêta de battre. Je posai la main dans la sienne et il me conduisit sur la piste de danse. Il me fit tourner une fois avant de m’attirer contre lui.

Je le regardai dans les yeux, le souffle court et rapide. il se tenait à quelques centimètres de moi sans desserrer son étreinte. Je sentais tous les regards posés sur nous. Je pouvais presque entendre leurs commentaires, leurs murmures.

Je baissai la tête, mon regard fixé sur le sol. D’un doigt, il me releva le menton pour m’obliger à le regarder dans les yeux, ce qui n’était pas pour me déplaire. J’aimais le regarder et j’aimais la façon dont il me regardait.

Même si je ne savais pas exactement ce que ça signifiait, d’être là tous les deux à nous regarder comme ça.

-Tu m’as menti.

-Jamais de la vie.

-Si.

-Je ne mens jamais.

-Pourtant, tu m’as menti.

-À propos de quoi ?

-Les plumes blanches. J’ai vu la factures. Tu m’avais dit que tu les avais trouvées dans la boutique de monsieur Henson. 

Il rit en plissant le front.

-Il n’est pas impossible que je t’ai menti à ce sujet.

Je m’approchai de ses lèvres, à deux doigts de l’embrasser, à deux doigts de notre premier baiser où il serait lui et où je serais moi.

 

Note : ♥♥♥♥

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s