Eleanor & Park de Rainbow Rowell

Edition Pocket Jeunesse

Nbre de pages : 378

Résumé : Nous somme dans les années 80, Park essaye de mener une vie de lycéen a peu près normale essayant de ne pas se faire remarquer. Mais l’arrivée d’Eleanor va tout changer et leur rapprochement va faire évoluer les deux personnages.

Avis : 

Ma chronique ne sera malheureusement pas très longue. Je ne m’attendais pas à une telle déception pour ce roman. Surtout après avoir lu de nombreuses critiques élogieuses sur ce livre. Il faut croire que tous les goûts sont dans la nature car pour ma part je n’ai pas du tout aimé ce roman.

1986. Park, élève coréen essaye de ne pas se faire charrier par les tyrans du lycée qui ont leurs places à l’arrière du bus. Eleanor apparaît, c’est son premier jour et se fait tout de suite juger (grosse, mal habillé). On se rend compte que rien n’a vraiment changé avec les années. Il y a toujours les plus populaires et les têtes de turc.

Le roman alterne les deux points de vue des personnages, leurs histoires distinctes aussi. Eleanor revient dans sa famille après avoir vécu quelques mois hors de la maison. Même si ce n’est jamais dit directement c’est à cause de son beau-père, qu’Eleanor a visiblement du mal à accepter. En parallèle, Eleanor et Park se rapprochent petit à petit.

C’est le personnage d’Eleanor qui a le plus de problèmes. Elle ne s’assume pas telle qu’elle est, les problèmes avec son beau-père… Ce que je n’ai pas compris c’est pourquoi Eleanor et Park attendent de se parler au téléphone alors qu’ils se voient tous les jours. Il y a une très grande emprise du regard des autres.

La romance d’Eleanor et Park est très mignonne mais je ne l’ai pas trouvé assez suffisante pour constituer l’intrigue du roman. J’ai lu 300 pages, j’ai tourné les pages les unes après les autres et je n’ai rien ressenti de particulier pour les personnages. J’attendais beaucoup de ce livre, trop peut-être d’où ma déception.

Extrait : 

Au bout de quelques minutes, il s’est glissé au milieu du canapé.

-Hé, a fait Park.

Eleanor fixait la table du salon. Il y avait une grosse grappe de raisin rouge en verre posée dessus. Sa mère adorait le raisin.

-Hé, répéta t-il.

Il s’est rapproché encore un peu plus.

-Pourquoi tu m’as dit de sourire ? a murmuré Eleanor.

-Je ne sais pas, parce que j’étais nerveux.

-Pourquoi t’es nerveux ? T’es chez toi.

-Je sais,  mais j’ai jamais amené quelqu’un comme toi ici avant.

Elle a jeté un oeil à la télévision. Il y avait un clip de Wang Chung. 

Eleanor s’est levée d’un coup.

-On se voit demain.

-Non, a soufflé Park en se levant aussi. Quoi ? Pourquoi ?

-On se voit demain, c’est tout.

-Non, insista-t-il en la rattrapant par le coude. Tu viens juste d’arriver. Qu’est-ce qu’il y a ?

Elle l’a regardé d’un air peiné :

-Quelqu’un comme moi ? 

 

Note : ♥♥♥♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s