Entre 2 Mondes de Stéphanie Lagalle

Couverture entre  2 mondes

 

Résumé : Illian, jeune homme de dix-sept habite sur la planète Hodrion. Le grand jour est enfin arrivé pour lui, il va enfin connaître qu’elle sera la femme qui partagera sa vie. Mais lorsqu’il passe le test c’est un choc pour lui, sa bien-aimée ne vit pas sur la même planète que lui mais sur la Terre. Le jeune homme déjà épris de la jeune femme décide de quitter sa famille et sa planète pour séduire Léna, destinée à partager sa vie.

Avis : 

Avis aux romantiques car ce livre est roman d’amour pur . J’avoue qu’une fois commencé je n’ai pu lâcher le livre. J’ai tout de suite aimé l’écriture de l’auteur qui nous présente bien le cadre de l’histoire en commençant par le personnage d’Illan.

Son monde est assez particulier, les habitants ont besoin d’une autorisation pour s’accoupler et c’est une machine qui décide de leurs « destinées ». Les humains ne sont pas très bien vus sur la planète d’Illan, alors quand celui-ci apprend que sa moitié appartient à la planète Terre c’est un choc.

J’ai beaucoup souri durant ma lecture et porté un regard tendre sur le personnage d’Illan et sur son grand amour : Léna, alors qu’il ne l’a jamais rencontrée. Dans ce roman il y a beaucoup d’innocence, Illian est un homme-enfant à la découverte de l’amour qu’il va vivre intensément.

D’ailleurs ces actes ont-fait apparaître en moi une question : en amour tout est-il permis ? Car à plusieurs reprises le jeune homme va braver les interdits par amour. Illian lit le journal intime de Léna dans le but de la séduire, transgresse la morale en la regardant sous la douche alors qu’il est invisible et enfin est près à tricher dans le but de ne pas perdre sa bien-aimée.

Pourtant j’ai pensé pendant ma lecture que tous ces actes que je ne validerais pas dans la vraie vie me paraissaient justifiables et sans s’en apercevoir le jeune héros nous séduit aussi nous lecteurs, car tout ce qu’Illian fait, il le fait par amour. Amour que partage très vite Léna ainsi que la séduction maladroite des jeunes adultes.

Une deuxième question se pose dans le roman : le bonheur est-il le bonheur parce qu’il est éphémère ? Alors que leur relation est à leur paroxysme, le couple va devoir affronter un grand obstacle. Les amoureux sont alors coincés « entre 2 mondes ». Malgré l’adaptation facile de Léna sur la planète d’Illian, la jeune femme n’oublie pas sa famille et la Terre.

Sur le coup j’ai trouvé la fin un peu précipitée puis avec le recul j’ai pensé que c’était la fin qui convenait le mieux car même si la solution n’est pas trouvée ni par l’auteur ni par les personnages eux-même, le lecteur peut grâce à son imagination décider du monde dans lequel ce couple hors du commun peut vivre.

Pour conclure je vous conseille ce livre, une petite douceur dans la génération des romans comme « Cinquante nuances de Grey » où le sexe est omniprésent sous forme brutale. Je ne suis pas si vieille mais durant ma lecture je suis revenus à mes premiers amours et je remercie l’auteur de « Entre 2 Mondes » pour cela.

Cette lecture s’est faite dans le cadre d’un partenariat avec Stéphanie Lagalle que je tiens à remercier pour sa confiance. Vous pouvez trouver ce roman sur Amazon Kindle.

Extrait :

 J’étais allongé sur le sommet de la montagne la plus haute que je connaisse à quelques kilomètres de chez moi. Le ciel parsemé d’étoiles me réchauffait un peu le coeur. Tant de beauté, ça panse un peu les blessures. Je ne tardais pas à voir le visage le Léna au milieu des étoiles. Pourquoi avait-il fallu que je tombe amoureux d’une terrienne ?

Pourquoi c’était sur moi ? Quand j’y pense je me dis que j’étais plus heureux avant. Enfin surtout j’étais moins malheureux…Une partie de moi la déteste et l’autre l’aime encore à en mourir. Ça me faisait un mal de chien. J’aurai préféré me battre contre une armée, tomber d’un précipice mais pas ça.

L’amour c’est trop dur, trop d’efforts, trop de sentiments contradictoires, on se perd, on bafoue ses valeurs pour une personne qui ne vous mérite pas. J’ai essayé pour elle, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir, maintenant il était temps d’arrêter les frais
comme disent les terriens.

Ça s’appelle une rupture. Sur Hodrion, il n’y a jamais de rupture, quand
on est avec sa destinée c’est pour l’éternité. Pour moi, une fois de plus, je serais l’exception. Inutile de la revoir, ça me ferait trop mal. Je retournerai chez moi quand elle sera partie.

Je ne pourrais pas lui faire face, j’aurais peur de faire ou dire des choses que je pourrais regretter le restant de ma vie.Pour les remords, j’avais déjà plus que ma dose, pas besoin d’en rajouter une couche. J’avalai une pilule de bonheur et m’endormis sous les étoiles du ciel d’Hodrion, ma planète.

Note : ♥♥♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s