Bibliothèque de Grenoble : Images : entre mirage et miroir

Dans son dernier roman Notre désir est sans remède (Actes Sud, 2015), Mathieu Larnaudie traque le vrai visage de l’actrice Frances Farmer, sous l’icône blonde écrasée par la loi sauvage d’Hollywood. Avec Leïlah Mahi 1932 (Gallimard, 2015), Didier Blonde, détective de la mémoire, mène l’enquête sur une photo fascinante, découverte au détour d’une allée du Père-Lachaise. Et ce sont les photographies anonymes, leurs récits silencieux, à la fois intimes et collectifs qu’Anne-Marie Garat décrypte dans Photos de familles (Actes Sud, 2011). Maquillée, déformée, recouverte d’oubli, l’image devient ainsi fiction ou témoignage.

Afficher l'image d'origine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s