Revanche de Cat Clarke

Edition Robert Laffont

Nbre de pages : 491

Résumé :  Jem et Kai sont amis depuis l’enfance. Mais Jem ressent un peu plus que de l’amitié pour Kai. Malheureusement, elle découvre que Kai est gay. Tout bascule le jour où une vidéo postée sur internet dévoile à tout le monde l’identité sexuelle du jeune homme. Ne pouvant le supporter, Kai met fin à ses jours laissant derrière lui, Jem en plein désespoir.

Avis : 

Dès les premières pages du roman Cat Clarke nous entraîne dans l’histoire avec une écriture directe et simple. Ce que j’ai aimé c’est qu’il n’y pas de romance désespérée, Jem est jeune et se voit déjà mariée avec Kai, mais problème, il est gay. Il le lui dit et le rêve de Jem se brise mais il n’ y a pas de lamentations, elle l’accepte un point c’est tout.

Deuxième point positif c’est le système de lettres mis en place par Kai avant sa mort pour Jem, une tous les mois à lire pendant 1 an après le suicide du jeune homme. Sans le savoir Kai sauve la jeune fille (pour un an) et change la vie de Jem qui voulait à son tour se suicider.

Ce qui est intéressant, c’est que même après sa mort, par le biais des lettres, Kai va encourager et participer à la transformation tout d’abord physique mais aussi mentale de Jem. Car la transformation de la jeune fille qui peut paraître anodine (changement de couleur de cheveux et maquillage) va lui permettre de se rapprocher du groupe des « populaires » et mettre son plan de vengeance à exécution.

La deuxième partie du roman se concentre sur la mise en place de ce plan et l’intrusion dans le clan ennemi « Les populaires ». Ce livre est dérangeant dans le fait qu’il nous montre les deux facettes de Jem. Elle se rapproche de Sacha, et surtout de Lucas avec lequel elle va même coucher , mais rappelle au lecteur que rien de tout ça n’est vrai et que tout fait parti du « Plan ».

Malheureusement pour Jem, elle se prend à son propre piège car elle ne peut s’empêcher de ressentir de réels sentiments. Lorsqu’on découvre la vérité, on se dit que tout ça n’est qu’un énorme gâchis et renforce mon incompréhension, pourquoi Jem n’a pas averti la police ? Bien sûr l’histoire n’aurait pas eu lieu si elle l’avait fait mais c’est une question qu’on peut se poser.

Je vous conseille ce livre que j’ai dévoré et quant à moi je lirais avec plaisir un autre roman de Cat Clarke, je pense que je lirais « Cruelles ».

Extrait : 

Je me suis sentie complètement impuissante. « Tu veux qu’on en parle ? Je pense vraiment qu’on devrait en parler.

-Il n’y a rien à dire. Tout le monde est au courant.

-Tu t’en fous. Tu est homo est après ? Plein de gens sont homos. C’est normal.

-Ah ouais ? Tu n’as qu’à aller répéter ça à tous les gens qui m’ont envoyer des mails, et qui me traitent de pédophile. J’adore ! Pédophile…Comme si j’étais un déviant sexuel parce que je préfère coucher avec des mecs…

-Personne ne pense ça. Enfin,, personne d’important disons.Tes parents sont plutôt cool sur le sujet, non ? Il y aura toujours des cons sur cette planète, et tu le sais. Mais on s’en fout ! Allez… »

J’étais certaine que mes propos seraient à côté de la plaque, mais je n’avais pas pu m’empêcher de les formuler. 

-Je n’étais pas prêt, Jem. Je n’étais pas prêt à faire mon coming-out. J’aurais aimé le faire à ma manière, tu comprends ? Même en dehors de ça… Cette vidéo est …

Note : ♥♥♥♥

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s