L’amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras

Edition Folio

Nbre de pages : 246

 

Résumé :  Marguerite Duras couche sur le papier la relation amoureuse de « l’enfant » et d’un rentier chinois de Saigon.

Avis : J’ai découvert Marguerite Duras à l’âge de 15 ans. Notre professeur nous avait donné à étudier un extrait du roman et pas n’importe lequel, la scène du bac qui traverse le Mékong, la rencontre.

Très touchée par cette lecture j’ai tout de suite cherché à découvrir cette histoire.  Duras a écrit ce roman en 1991,  après l’adaptation cinématographique de Jean-Jacques Annaud, déçue de celle-ci.

Bien que la lecture remonte à des années, la première chose qui me vient à l’esprit c’est la vie peu ordinaire qu’à vécu cet auteur. Une histoire prête à être écrite ou portée à l’écran.

Malgré les scènes de sexes c’est bien d’amour qu’il est question. Amour passionnel, maternel, fraternel portés par une écriture propre à Marguerite Duras qui m’avait intriguée à l’adolescence.

 

Note : ♥♥♥

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s