Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan

Edition JC Lattès

Nbre de pages : 437

Résumé : Dans un exercice très difficile, Delphine de Vigan essaye d’écrire sur sa mère. Pour trouver des réponses peut-être mais surtout lui offrir le plus beau cadeau qui soit.

Avis : Je redoutais le moment de faire cette chronique. Je crois que pour moi il y aura un avant et un après Delphine de Vigan. Dès les premières pages j’ai eu un sentiment particulier qui n’a fait que s’accentuer au fil des pages.

L’écrivain parle de sa mère en commençant par son enfance puis sa vie d’adulte perçue à travers les yeux de sa propre fille Delphine de Vigan elle-même.

La mort est omniprésente dans le livre et peut-être explique un peu tout ce qui s’est passé. Delphine de Vigan parle aussi en tant qu’écrivain, sur la difficulté d’écrire, le doute, est-ce bien d’écrire ce livre ? J’ai reçu une grande claque littéraire mais pour mon plus grand plaisir.

Extrait : 

J’écris ce livre parce que j’ai la force de m’arrêter aujourd’hui sur ce qui me traverse et parfois m’envahit, parce que je veux savoir ce que je transmets, parce que je veux cesser d’avoir peur qu’il nous arrive quelque chose comme si nous vivions sous l’emprise d’une malédiction, pouvoir profiter de ma chance, de mon énergie, de ma joie, sans penser que quelque chose de terrible va nous anéantir et que la douleur, toujours, nous attendra dans l’ombre.

 

Note : ♥♥♥♥

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s