Bibliothèque de Marvejols : Le bonheur des tristes

Retrouvez Jean-Marc Bourg au TMT pour une lecture du texte de Luc Dietrich « Le bonheur des tristes ».De nos jours peu se souviennent de Luc Dietrich, écrivain qui faillit avoir le prix Goncourt en 1935, il était aussi poète et photographe.
Né en 1913, orphelin de père à l’âge de six ans, il mena une vie itinérante avec sa mère qui, minée par la drogue, disparut à son tour en 1931. Il s’engagea alors dans une vie désarticulée, basculant d’amour en amour, passant sans transition ni scrupules de la pauvreté la plus sordide à la richesse frelatée des milieux de la drogue et de la prostitution. Il est mort en 1944, laissant une œuvre brève, lumineuse et fulgurante.
Luc Dietrich est surtout connu pour Le bonheur des tristes et L’apprentissage de la ville. Ceux qui ont lu ces deux livres, ne les oublieront jamais. Il est des romans d’apprentissage lus à 17 ou 18 ans qui orientent votre trajectoire pour toujours, quelle que soit l’usure du temps.

Afficher l'image d'origine

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s