Bibliothèque de Reims : Georges Omry, fantaisies à la Belle Époque Exposition de dessins et de bande dessinées

Cette exposition rétrospective, constituée d’originaux et d’illustrés d’époque, présente le travail graphique de Georges Mory (1880-1914). Il fut un brillant dessinateur de la presse satirique du début du XXe siècle et un des premiers grands noms de la BD française admiré par Edgar P. Jacobs et Alain de Saint-Ogan. Sa carrière, prématurément abrégée par la guerre, ne lui a pas permis d’accéder à la postérité à la différence de son contemporain Benjamin Rabier. Il publie son premier dessin à 17 ans, dans L’Autocycle illustré, mais sa carrière débute véritablement en 1903 sous le pseudonyme de Georges Omry. De 1903 à 1914, il publie des milliers de dessins dans une trentaine de revues populaires humoristiques ou pour la jeunesse. C’est un des dessinateurs vedettes de cet âge d’or de la presse. Il s’illustre d’une part, dans le dessin d’humour acerbe, pointant les travers de la bureaucratie et de l’administration, la satire des mœurs bourgeoises et les turpitudes de la vie moderne, et d’autre part dans le récit historique ou d’aventure, n’hésitant pas à faire appel au fantastique afin de captiver son jeune lectorat. Il est un des premiers auteurs d’histoires longues en feuilletons illustrés, comme La Reine des Corsaires (1912) et un des précurseurs du roman graphique avec les cinq volumes des Aventures et exploits du Comte de Chavagnac (1913). Le 7 novembre 1914, à 34 ans, il est porté disparu au combat sur le front d’Argonne, à Vienne-le-Château. Les documents présentés dans cette exposition sont issus de la collection de Laurence et Patrick Radelet.

Publicités